retour accueil

     Où PRATIQUER ?

 

  De nombreuses structures, parfois très différentes les unes des autres, proposent l’enseignement et la pratique des différentes formes de danse, par exemple :

les centres municipaux d’animation,

les maisons des jeunes et de la culture,

les conservatoires municipaux de danse,

les clubs commerciaux « toutes disciplines sportives » (gym, musculation, danse…),

les centres « toutes danses », multisalles ou non,

les associations spécialisées,

les écoles de danse spécialisées.

 

Les "Centres Municipaux et les M.J.C ." sont généralement destinés aux jeunes. Ils impliquent dans la plupart des cas le bénévolat des animateurs, voire une rétribution très faible, de façon à rendre le service accessible aux plus petits budgets. Ils permettent une première approche à des jeunes qui autrement resteraient hors de la danse. Attention, il arrive qu’une MJC prête ou loue des locaux à une association spécialisée qui y exerce alors selon son organisation propre. Se reporter dans ce cas à ce chapitre.

Les "Conservatoires Municipaux" offrent des prestations très diverses, selon les Municipalités qui les mettent en place. Certaines Municipalités s’investissent particulièrement dans la Danse et se dotent, et dotent leurs enseignants salariés, de moyens importants. Il convient donc de bien s’informer à l’avance.

Les "Clubs Commerciaux" « Gym. etc. » fonctionnent pour la plupart sur la base d’un forfait annuel couvrant la pratique de toutes les activités qui y sont programmées. Dans ce cadre, les cours de danse de salon (ou autres) qui s’y déroulent sont un « plus » proposé aux adhérents, qui peut permettre un éveil d’intérêt pour une nouvelle discipline.   

Les "Centres Toutes Danses" sont fréquemment multisalles, ce qui permet aux enseignants qui y exercent de disposer d’un éventail horaire suffisant. Il faut donc vérifier ce point en premier lieu. Ils fonctionnent soit sur la base de la location de leurs salles à tout enseignant qui en fait la demande, soit sur la base du choix de professeurs attitrés. Dans ce dernier cas, on se trouve dans une situation comparable à celle des écoles de danse : voir ce chapitre.

Les "Associations spécialisées" dont de deux ordres : les unes disposent de peu de salles et de peu de moyens. Elles peuvent constituer un lieu de rencontres attractif dans de petites communes disposant de peu d’animation, mais ne sont pas équipées pour proposer un enseignement suivi et de haute qualité. D’autres disposent de moyens suffisants (subventions, nombreux adhérents) et de salles fréquentes, voire permanentes. Elles peuvent alors s’attacher les services de professeurs chevronnés qui s’investiront personnellement, comme dans leur propre école : voir ci-après. Il en va de même pour certaines associations qui ont été créées par un enseignant et continuent à fonctionner exclusivement avec lui.

Les "Ecoles de Danse spécialisées" sont la propriété de l’enseignant, ou de l’un des enseignants, voire d’un collectif d’enseignants. Ce fait entraîne la conséquence que les enseignants y sont directement intéressés à offrir un enseignement de qualité et suivi, pour que les élèves reviennent et en amènent de nouveaux, par le « bouche à oreille » de la bonne renommée. Elles disposent parfois de plusieurs salles, ce qui leur permet de proposer plusieurs styles de danse, sans que l’un d’entre eux n’en souffre.

 Il faut se souvenir que, seule, une étude sérieuse et préalable permettra de s’engager à bon escient, d’autant plus que certains engagements portent sur une année complète, voire plus.

En tout état de cause, le choix effectué devra faire correspondre le projet du futur élève avec ce que propose la structure.

retour accueil